Cet étrange internat cache des élèves pas du tout normal...(forum RPG basé sur Mirai Nikki)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kei Akayuki A.K.A. ''trickster'' ou K pour les amis (FINI !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kei akayuki



Messages : 15
Date d'inscription : 15/04/2014

MessageSujet: Kei Akayuki A.K.A. ''trickster'' ou K pour les amis (FINI !)   Mar 15 Avr - 23:29


Akayuki Kei


âge  : 17 ans
date de naissance  : il n'est pas certain puisqu'adopté tout jeune: quelque part en '94
nationalité  : il sait seulement qu'il est un occidental mais à passé toute sa vie au japon
Prof ou élève? : élève
statut  : tout seul
orientation sexuelle : hétéro
Quel est ton Mirai Nikki?: le cold reader diary:
ce journal donne à Kei tout les détails qui attireront son attention chez les autres (gestes, paroles, ton de voix, vêtements etc.) et les conclusions qu'il en tirera. Ses mises à jours n'ont pas l'air régulières et les heures d'avance peuvent varier. Quand arrive l'heure prévue par son journal, les observations qui y sont écrites sont cochées si elles sont justes ou marquée d'un X si elles sont fausse. Même si il est utile pour savoir si il à bien cerné quelqu'un il semble quasi-inutile en cas d'attaque et ne lui mentionnera rien qu'il n'est/ne sera pas la pour voir.

il s'agit d'un cellulaire et, particularité étrange: lorsqu'il reçoit une dead end il à d'abord droit à un message rouge et vide: si l'avenir n'est pas changé un décompte finira par apparaitre, lui indiquant le temps qu'il lui reste à vivre. si celui-ci atteint zéro sans qu'il aie pu changer l'avenir il mourra d'une manière ou d'une autre. Il semble recevoir des mises à jour plus fréquentes et précises lorsque ce décompte apparait -peut-être parce que la panique le rend plus alerte- ce journal représente Kei et sa tendance presque obsessionnelle à observer et décortiquer les moindres faits et gestes des autres pour apprendre le plus vite possible ce que ses pairs ont derrière la tête.

il donne aussi un pouvoir de suggestion au jeune homme qui peut ainsi forcer la main de ses victimes en leur implantant des idées ou en jouant avec leurs perceptions




caractère (3 lignes minimum) ;

Kei est un jeune homme nerveux, facilement confus et qui déteste parler pour ne rien dire ou perdre son temps. Il est agité, un peu maladroit avec les autres et très porté sur le sarcasme, l'exagération et semble toujours prédire des catastrophes impossibles dès qu'il se passe quelque chose, abordant pas mal de situations de façon sérieuse mais glissant aussi quelques blagues ça et là pour tester l'humeur générale.

Très théâtral à cause de son amour inconditionnel des animes, du fantasy en général et de la musique épique qu'il écoute tout le temps Kei marche les pouces dans ses poches, regarde tout le monde avec un Kubrick stare des plus réussis et en général il trouve toujours le moyen de faire sa petite impression, ne rate jamais ses sorties et ne laisse passer aucune occasion de lancer des répliques cinglantes ou de mentionner des faits bizarres et méconnus, particulièrement sur l'esprit humain puisqu'il est passionné par la psychologie et les maladies mentales en tout genre. Il à une très forte tendance à utiliser des anglicismes, parle tout seul sans arrêt et donne souvent l'impression de ne pas remarquer les gens qui l'entourent ce qui contribue à lui donner l'air louche d'un gars de ruelle pas très fréquentable. La fiction le passionne à peu près autant que la psychologie: au point ou il semble la préférer à la vie réelle mais en fait c'est juste la meilleure distraction qu'il connaisse et sans quelque chose pour s'occuper l'esprit il peut se mettre à aller très mal.

même si presque tout ce qu'il fait semble servir à tromper l'ennui ses talents de psychologue et d'orateur sont bien réels: même si il à l'air incroyablement louche il est en fait un jeune homme très altruiste, loyal, ouvert d'esprit qui ne trahit jamais un secret et il ferait un très bon thérapeute même si il n'as pas le look de l'emploi.

Ayant eu beaucoup d'ennuis à cause de ses mauvaises notes, de sa santé fragile, de sa maladresse, de son apparence clairement différente et de son caractère un peu inhabituel il ne supporte pas qu'on s'en prenne aux gens handicapés ou diminués que ce soit physiquement ou mentalement mais même si il argumente et passe des commentaires il réplique rarement lorsque le ton monte, essaie de s'en aller avant que quelqu'un décide d'en venir au mains et même lorsqu'on l'attaque pour de bon il se contente de se protéger au mieux et d'attendre que ça finisse. Si c'est quelqu'un d'autre qui encaisse Kei fera son possible pour attirer l'attention des brutes et donner le temps à leur victime de partir. Ensuite il ne peut compter que sur sa bonne vieille esquive mortelle en attendant de pouvoir se sauver.

mais ça ne veut pas dire qu'il est inoffensif

Même si c'est un type bien les brutes sans cervelle, les enfants gâtés et les génies emmerdeurs qui se servent de leur intellect ou de leurs talents pour faire chier les moins doués semblent tous être ses ennemis mortels: il devient étrangement froid, pousse les petites observations sarcastiques un peu plus loin et devient encore moins bavard en leur présence. Il n'as pas de problème particulier avec les autres mais les conversations normales l'ennuient rapidement puisque son cerveau est allergique à la monotonie. Au contraire il s'entends bien avec les élèves en difficulté, plus fragiles émotionnellement et tout ceux qui ont du mal à s'intégrer puisqu'il est patient, bourré de sagesse, ne se pense pas meilleur qu'un autre et semble avoir le tour même avec les esprits les plus perturbés. Kei agit un peu comme un grand frère bienveillant, corrigeant ceux qui se trompent, encourageant ceux qui ont du mal et veillant à leur éviter les ennuis. Si il à un cercle d'amis la plupart d'entres eux seront des exclus comme lui qu'il prendra sous son aile et même si il ne sait pas se battre lui et sa -potentielle- clique peuvent se défendre avec énormément de coups tordus et une bonne dose de teamwork pour ses idées les plus compliquées. son journal l'aidant aussi énormément.

Voyez-vous même si Kei préfère l'approche passive et ne sait pas se battre ça ne veut pas dire qu'il se laisse marcher sur les pieds et ne réplique pas quand il le faut: il prend juste le temps de bien orchestrer sa petite contre-attaque, prévoir un ou deux moyens de filer discrètement, trouver l'endroit et le moment ou il à le plus de chances d'échapper à un poursuivant en colère et déterminer quelles sont les meilleures circonstances dans lesquelles frapper pour donner à sa vengeance des allures d'accident. Après tout si il se plante il est dans la merde et il le sais: il n'emploierait pas des tactiques aussi lâches si il n'étais pas en sérieux manque d'options.

il ne mets jamais -volontairement- ses victimes en danger et ne riposte que quand il n'as plus le choix mais les gens trop prompts à juger, insulter ou humilier les autres sans raison, surtout si ils peuvent devenir une réelle menace pour la sécurité de leurs victimes ont tendance à être blessés ''accidentellement'' en glissant sur quelque chose, en se faisant ouvrir une porte ou un casier en pleine figure ou en percutant Kei et en recevant le coin du livre qu'il tient dans l'œil ou autre chose dans le genre un jour ou deux plus tard. c'est petit comme vengeance mais c'est efficace et il n'as qu'a recommencer si le message n'est pas clair.
 



physique (3 lignes minimum) ;

Si on devait décrire K en un mot c'est ''louche qui sortirait de la bouche de la plupart des gens: il est pâle, émacié, porte des verres de contact rouges sans lesquels il voit beaucoup mieux de nuit que de jour. il porte toujours une veste brune en mauvais état dont il garde le capuchon rabattu sur ses cheveux couleur sable. Il semble ne pas beaucoup dormir et bouge énormément malgré son air fatigué. il à l'air d'évoluer dans un film et sa voix basse qui rappelle le bruissement des feuilles serait des plus appropriées si il jouait le personnage d'un vampire ou d'un savant fou. ses vêtements sont élimés et sales et en général il à une apparence négligée en dépit de ses mimiques très cinématographiques il à surtout la tête d'un dealer même si il ne l'est pas et est mort de rire -rire qui encore une fois ressemble à celui d'un malade- lorsque quelqu'un fait l'erreuir de lui demander ce qu'il vend



histoire (5 lignes minimum) ;

comment Kei est-il arrivé jusqu'à l'internat mirai pour participer au survival game ? c'est une histoire assez longue et un peu étrange qui à commencée par ses notes de lecture a froid: une vieille habitude qu'il utilisait sur les personnages de films et les gens qu'il croisait dans la rue, prenant des notes et s'exerçant continuellement. à la longue c'est presque devenu un sixième sens pour lui et comme il notait tout sur son téléphone il pouvait toujours trier ses observations et s'en servir plus tard pour qu'on lui foute la paix

seulement cette fois-ci il s'est réveillé un matin et avais regardé ses notes de la veille pour s'apercevoir qu'il en avait d'autres. trois notes en fait

7:30 ''c'est qui ces gens dans le van, on jurerait des rapists ! (violeurs) et les passagers sont habillés en noir. En plus ils regardent partout...ils cherchent quelque chose ?

7:45 ''what the fuck !? ils ont des guns et des smoke grenades ?''

8:00 ''minute, comment ils ont su que je savais qu'ils étaient armés !?''

pas trop sûr de ce qui se passait Kei ouvrit la fenêtre et vit dehors...un van noir dans lequel s'entassaient trois ou quatre passagers. curieux et alarmé par cette étrange coïncidence il descendit et essaya de filer par l'arrière sans se faire remar-

la porte de sa chambre était verrouillée (!?) et maintenant qu'il y pensait c'était quoi ce sifflement ?

kei se retourna pour voir un objet dont la forme rappelait un peu trop celle d'une grenade et qui émettait une épaisse fumée blanche. il y avait un mec avec un masque à gaz et une batte juste devant lui et il lui fonça dessus. par réflexe K se plaça juste devant sa porte et esquiva le coup au dernier moment. son agresseur percuta la porte mais malheureusement il ne la défonça pas comme kei l'espérait il aurait voulu continuer à réfléchir à une autre façon d'échapper à la fumée mais ses forces l'abandonnèrent rapidement et il s'effondra sous l'effet du gaz anesthésiant




Vous ;

prénom  : Isaac
âge  : vieux  Razz 
nationalité  : québécoise
où as-tu connu le forum  : par l'entremise de google
code dans le règlement  : L'internat à fait un event 8D
autre chose  : euh...comment je mets mon avatar dans le carré au début de ma fiche ? je veux dire, ou je colle l'URL ? (veut pas décr***er la page) aussi je sais vraiment pas d'où je devrais le faire débarquer et comme ça risque d'influencer quelques trucs j'espère trouver en vitesse mais j'ai la feuille blanche de la mort >.<


Codage par Lokita sur LG'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei akayuki



Messages : 15
Date d'inscription : 15/04/2014

MessageSujet: Re: Kei Akayuki A.K.A. ''trickster'' ou K pour les amis (FINI !)   Sam 19 Avr - 20:38

et voila j'ai fini  Razz 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Roya
Admin Temporel et accessoirement fou


Messages : 140
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: Kei Akayuki A.K.A. ''trickster'' ou K pour les amis (FINI !)   Lun 28 Avr - 18:47

Je te valide!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kei Akayuki A.K.A. ''trickster'' ou K pour les amis (FINI !)   Aujourd'hui à 19:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Kei Akayuki A.K.A. ''trickster'' ou K pour les amis (FINI !)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un mythe, un conte humanisé...
» Akayuki N. Youki-nae [U.C]
» Samaël Cohen, Trickster (Terminée)
» Aoki Kayane & Akayuki Shiro VS Uchiha Sasuke & Uzumaki Naruto
» Frenemies ; w/ Aira Akayuki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'internat Mirai~ :: Commençons!;) :: Présentation des élèves :: Présentation des élèves validées-
Sauter vers: